UNP AUDE section Maurice DOMINGO

J'ai le regret de vous annoncer le décès de Danielle RIZZI épouse de Guiliano dans la nuit de dimanche à lundi.

 

Un receuillement pourra se faire ce jour et demain au funérarium de Trèbes.

 

Un dernier hommage lui sera rendu à ce même endroit le jeudi 23/03 à 14h30.

 

Toute la section UNP de l'Aude adresse à sa famille ses sincères condoléances attristées et lui assure son soutien le plus total dans cette difficile épreuve

 

 

                                                                                                                                                             Serge Toccheto

président de l'UNP de l'Aude



Ajouté le 21/03/2017 par E.B - 0 réaction

Union Nationale des Parachutistes (U.N.P.)

 

Association loi de 1901 – Reconnue d’utilité publique, décret du 11 septembre 1978 Membre de la Fédération Nationale André Maginot – Groupement 250 
 
 
Lettre du Général Patrice CAILLE  aux présidents de section, aux administrateurs et aux délégués régionaux  1er mars 2017 
 
Pour diffusion à tous les membres de l’UNP. 
 
Chers Amis paras et membres de l’UNP 
Nombre de documents, déclarations diverses et mails relatifs à l’état ou la vie de l’UNP circulent régulièrement sur les réseaux internet, souvent abondamment relayés et retransmis par certains de nos camarades qui soit applaudissent, soit s’étonnent, soit critiquent, soit contestent. 
Mais beaucoup de membres de l’UNP s’en offusquent ou s’en émeuvent aussi. 


Mon constat : 


Ces écrits, signés ou anonymes (le courage a souvent ses limites) sont principalement des critiques négatives. Il y est de bon ton de s’en prendre aux dirigeants successifs, de regretter le « bon vieux temps » toujours meilleur qu’aujourd’hui, et d’invoquer les trahisons au regard de l’historique et des fondements de l’UNP, ces dernières notions étant toujours présentées de manière partisane et nostalgique. 


Mon analyse : 


A partir de faits réels (passivité et manque de dynamisme de certaines sections) on veut attaquer l’évolution en cours de l’UNP, laquelle, fidèle à son histoire, n’en doit pas moins s’adapter au monde contemporain, et en particulier aux jeunes générations de paras qu’il faut motiver et attirer. Et ce n’est pas avec ces critiques permanentes, ces gauloiseries dignes du « combat des chefs » d’Astérix, et avec la seule glorification des Anciens ou du passé qu’on y parviendra. 
Ces articles ou prises de position outrancières et virulentes manquent cruellement de crédibilité car ne s’accompagnent jamais de proposition constructive. Si leurs auteurs sont prompts à emboucher leurs trompettes je les sens bien incapables d’ébaucher une quelconque partition pour aboutir à une mélodie harmonieuse au profit de l’UNP. On entend bien du bruit qui disparaît laissant un écho, intentionnellement ou non, nuisible à l’UNP et sa réputation. 
J’imagine que certains « relayeurs » et « transmetteurs », n’ayant sans doute d’autre souci ou occupation que de chercher à se mettre en valeur (il n’est, pour eux, jamais trop tard pour essayer de se faire reconnaître) pensent mener un dernier baroud d’honneur et se couvrir d’une gloire facile autant qu’éphémère en redistribuant ces textes agrémentés de quelques commentaires peu amènes. Il est 
indéniable que tout cela est plus confortable et moins risqué que d’essayer de s’investir dans la dynamisation d’une association en pleine mutation et au sein d’une section locale. Et il est tellement jouissif de s’en prendre sans risque aux dirigeants, et tellement facile de tourner le dos au réalisme et au pragmatisme tout en se référant et déformant un passé révolu (la campagne électorale actuelle illustre bien cette lâche attitude si peu compatible avec l’esprit parachutiste).  


Mes réactions : 


Je regrette et déplore que ces prises de positions stériles ternissent l’image de l’UNP (laquelle est déjà tellement caricaturée…), freinent son recrutement et sèment le trouble dans nos rangs. 
Je me dis aussi qu’en France tout système et toute organisation sont systématiquement raillés. Laissons donc les aboiements disparaître d’eux-mêmes ! 
J’invite tous les auteurs de ces critiques récurrentes à s’engager au service de l’UNP s’ils y sont tant attachés : qu’ils prennent des postes de responsabilité, qu’ils proposent des avancées, des actions, des démarches revigorantes en cohérence avec notre esprit et nos statuts. 
J’exhorte tous nos membres à prendre un peu de hauteur de vue et de réfléchir avant d’abonder dans le sensationnel au seul mérite qu’il égaie ou rompt la routine d’une retraite paisible au quotidien certes pas toujours facile. 
Enfin, car il faut aller « plus loin, toujours plus loin » comme le disait le général Bigeard, soyons convaincus que, c’est vrai, tout n’est pas parfait à l’UNP, et que loin de rester figée notre association peut faire mieux. Pour cela sortons des habitudes, arrêtons de ne regarder que le passé, dont pourtant nous devons être fiers et qui doit nous inspirer. Avançons vers l’avenir par un regain de dynamisme et d’imagination, de projets et d’initiatives. C’est l’affaire de tous. Et cela n’est vraiment réalisable concrètement qu’au sein de nos sections où tant de camarades se dévouent déjà et depuis longtemps. Il faut les aider à faire toujours plus et mieux dans un esprit collectif en maîtrisant les caractères excessifs et les intérêts personnels. 
C’est cet élan qui fera, en dépit des pamphlets d’internet si peu crédibles, que notre UNP sera plus belle et plus forte, que nos membres en seront de fiers et d’ardents animateurs, que nos jeunes paras actuellement au combat (le vrai, pas celui des bistrots) nous rejoindront, et que les grincheux se fatigueront. 


Général Patrice CAILLE Président national de l’UNP 



Ajouté le 08/03/2017 par E.B - 0 réaction

Union Nationale des Parachutistes (U.N.P.)

 

Association loi de 1901 – Reconnue d’utilité publique, décret du 11 septembre 1978 Membre de la Fédération Nationale André Maginot – Groupement 250

 

Message du Général Patrice CAILLE aux présidents de section, aux administrateurs et aux délégués régionaux 7 mars 2017

Pour diffusion à tous les membres de l’UNP.

 

 

Chers Amis paras et membres de l’UNP

 

Comme chacun le sait, nombre d'entre nous avons été choqués par les propos tenus par Monsieur MACRON en Algérie au sujet de la colonisation. Je me suis exprimé à ce sujet, regrettant le caractère inique et indigne de ces propos, par un message adressé à tous les présidents de section, aux membres du Conseil d'Administration et Délégués Régionaux en leur demandant d'ailleurs d'en informer tous les membres de l'UNP. L'UNP s'est aussi associée à la déclaration commune du Comité National d'Entente dont elle fait partie.

 

Et pourtant certains voudraient que l'UNP se fasse de nouveau entendre, et de façon spécifique.

 

Il me revient d'attirer votre attention sur les points suivants :

 

- Les propos en question s'inscrivent dans le cadre d'une campagne électorale propice aux dérapages et outrances, et poursuivaient sans doute un but de récupération de suffrages pour lequel l'UNP n'est pas compétente. Cela n'absout pas pour autant maladresses ou démarches malintentionnées.

 

- Ces propos ne représentaient, lorsqu'ils ont été tenus, que l'opinion personnelle de leur auteur, et rien en France n'interdit d'avoir une opinion, même si cette dernière choque, à juste titre, beaucoup de nos compatriotes. C'est aux Français, par leurs suffrages, et non à l'UNP, de sanctionner ou pas de tels propos.

 

- La colonisation, car c'est de cela, aussi et surtout, qu'il s'agit, n'est pas l'affaire de l'UNP. Notre association se sent concernée par les combats menés par certains de ses membres lors de la décolonisation. Or ces combats n'ont pas été évoqués par Monsieur MACRON.

 

- L'UNP n'est pas dépositaire de l'Histoire de la France en Algérie, ou ailleurs, car la colonisation ne concerne pas que l'Algérie mais tout l'ancien Empire colonial français.

 

- Faudrait-il aussi que l'UNP s'exprime chaque fois qu'un homme politique, un historien, ou un quelconque individu exprime sa vision des choses, différente de celle ressentie par les paras ou anciens paras qui auront été envoyés sur un théâtre d'opération ? Car des paras ont été souvent les acteurs des décisions politiques de notre pays (2ème GM, Indochine, Suez, Bizerte, Kolwezi, Tchad, Liban, Centrafrique, Gabon, Zaïre, Mogadiscio, Djibouti, Balkans, Irak, Afghanistan, Timor, Comores, et tant d'autres opérations. Il va falloir ouvrir un service juridique et historique à l'UNP !

 

- Dans le contexte actuel toute prise de position à l'encontre d'un des candidats à la Présidence de la République sera présentée comme un positionnement politique, ce qui n'est pas dans les statuts et objectifs de l'UNP. Je reconnais hélas que certains candidats sont mieux "protégés" que d'autres par les médias… qui, pour certains, veulent beaucoup de bien aux anciens paras....

 

Pour ces raisons, et dans l'état actuel des choses, l'UNP ne s'exprimera donc pas davantage sur ce sujet. C'est aux historiens et aux hommes politiques en responsabilité d'aborder le sujet de la colonisation et de la décolonisation.

 

L'UNP, elle, défendra les anciens parachutistes, dont ceux ayant participé aux combats en Algérie, ou ailleurs, lorsqu'ils seront attaqués pour avoir été engagés dans des opérations menées au nom et dans l'intérêt de leur Patrie. Elle se tourne aussi résolument vers le soutien de nos jeunes camarades actuellement engagés en opérations.

 

Général Patrice CAILLE Président national de l’UNP



Ajouté le 08/03/2017 par E.B - 0 réaction

Le bulletin n° 78 concernant entre autre, les modalités de l'assemblée générale sont visible dans la colonne à gauche de la page .

 



Ajouté le 07/01/2017 par E.B - 0 réaction